Comment j’ai changé ma vie

Aujourd’hui, je vous écris un article particulier. Un article écrit sur la douce chanson « Shadow of the day » de Linkin Park. Je vous conseille de la mettre en même temps que votre lecture.

Il y a maintenant 3 ans, j’étais ce genre de mec timide et frustré. Le genre de garçon qui rêvait de sa vie sans jamais en être maître. Vous vous reconnaissez peut-être.

Je dis souvent qu’avant tout changement, il est nécessaire d’avoir un déclic. Mon déclic était celui-ci : un ras-le-bol.

J’en avais marre. Marre de ma vie que je jugeais pourrie à l’époque. Je devais être en dépression. Tout autour de moi me semblait noir. Je passais mon temps à jouer à des jeux vidéo ou à bidouiller quelques trucs sur mon ordinateur tel un « geek ». Ce qui me donna l’envie de travailler en informatique comme si c’était mon but ultime (nous verrons plus loin que cette idée n’était qu’illusion).

Sans aucune critique envers les geeks, qui sont des personnes motivées et passionnées dans leur domaine, mais ce mode de vie ne me plaisait pas, ou plus.

L’été de ce ras-le-bol, je me suis donc promené sur internet à la recherche de solutions. Comment développer sa confiance en soi, comment ne plus être timide. Ses mots-clés sont tapés énormément de fois sur votre ami Google ! Faites le test.

Je suis tombé assez rapidement sur le développement personnel, des vidéos de motivation, des audios et ma vie commençait à changer. Il y avait tout un tas de ressources. Dans ce genre de recherches on tombe sur une série de pièges…

1. La masturbation intellectuelle

Vous vous contentez d’absorber des informations, encore et encore, sans prendre la peine d’agir. Ceci est la plus grosse erreur du débutant. Votre vie ne va pas changer juste en lisant. Bon nombre de gens connaissant des choses dans la vie, parfois plus que ceux qui ont réussi.

Mais une seule chose les sépare : l’ACTION. (Voir comment passer à l’action).

2. Pensez que ça ira vite ou qu’il suffit d’appuyer sur un bouton

Nous sommes habitués dans la société actuelle à obtenir tout, rapidement. À une vitesse phénoménale. Il suffit de surfer sur le web pour obtenir l’information que vous désirez. Il suffit d’aller au drive pour recevoir votre commande fast-food dans les plus brefs délais.

En clair, tout ce qui est externe à vous est atteignable facilement. MAIS, oui parce qu’il y a toujours un mais… beaucoup de personnes vivent sur cet « extérieur », se sentent heureuses quand ils reçoivent un nouveau joujou, quand un nouvel épisode de série sort. Ils ne sont « heureux » qu’en fonction de ce qui les entoure.

La meilleure arme est de faire partie des gens stoïques. Ne voyez pas ici des gens sans cœur, sans amitié, sans amour. Non, ce sont des gens qui sont heureux de l’intérieur, par un élément indispensable et magique : le mental.

3. Le secret, c’est d’être heureux mentalement.

Alors oui, c’est beaucoup plus facile à dire, qu’à faire. Et l’une des premières choses à faire est d’admettre ses torts, ses défauts et d’établir une liste. De mentionner en face des solutions et de croire que tout ça est possible. (Voir l’outil indispensable).

Il y a donc deux piliers indispensables si vous désirez changer de vie.

A. Le déclic

Il est important d’insister sur ce point. Le déclic correspond en quelque sorte à cette flamme au fond de vous qui vous donne une soif d’ailleurs. Une envie de tout changer, de tout recommencer. En raison de votre vie trop simpliste, sans plus aucun rêve.

Mais retenez bien une chose, faire ce choix chamboulera votre existence. Vous serez susceptible de changer naturellement de passions, de cercle social et même d’ambitions. En changeant moi-même et en prenant confiance, je me suis intéressé à la communication, au relationnel ou encore au marketing. On est bien loin des lignes de code qui me passionnaient quand j’étais tout perdu.

B. La croyance

Il faut croire. Croire que tout cela est possible. Croire que si certains l’ont fait, vous pouvez vous aussi le faire. Croire que vous y arriverez, croire que vous vous battrez jour après jour s’il le faut. Beaucoup de grands Hommes aujourd’hui –si ce n’est pas la totalité, ont eu et ont encore des sources d’inspirations.

Prenez Gandhi, Nelson Mandela ou qui vous voulez. Prenez une personne qui vous inspire, une personne que vous admirez pour son courage et sa volonté. Bref.

Mon document était fait, j’avais ouvert un simple bloc-notes, faites le vôtre !

Dessus, se trouvaient quelques mots-clés, quelques lignes qui définissaient mes plans d’action, mes solutions d’améliorations, bref, tout le nécessaire.

Il a ensuite fallu passer à l’ACTION. J’ai commencé par l’autosuggestion (voir la force des idées positives).

Je me répétais, chaque matin, chaque soir, une liste de choses que je voulais. Une liste optimiste. D’ailleurs, « je suis optimiste » y paraissait. Cela rejoint la méthode Coué que vous connaissez peut-être.

Imaginez un peu, un petit gringalet tout mou, sans énergie qui s’affirmait qu’il était confiant, optimiste et j’en passe. C’est moitié fou ! Cela s’appellera la PNL (programmation neuro linguistique).

Ce travail à porter ses fruits. On dit en général qu’un mois permet de changer une mentalité. En réalité vous pratiquez vous-même de l’autosuggestion mais la plupart des gens s’affirment des choses négatives, comme « je suis nul » et ça marche !

Au bout de deux mois, naissaient en moi le goût de la vie, les passions, les opportunités. Je sortais très peu et put intégrer une bande, puis une autre et ainsi de suite jusqu’à devenir et obtenir ce que je désirais. Toutes ces sorties ont participé à une chose essentielle pour le gain de confiance comme dit dans l’article précédent : 5 minutes par jour pour CHANGER DE VIE.

Vous avez deviné : sortir de sa zone de confort.

Ce serait presque le secret ultime ! Vous vous devez de faire mieux chaque jour, de prendre un peu plus de risques, d’aller un peu plus chaque jour vers ce qui vous horrifie. Parce que la vie est belle et que vous apprendrez de chacune de vos galères, de chacun de vos échecs.

Cet article fait un peu effet brainstorming mais j’avais envie de vous l’écrire pour plusieurs raisons.

1. J’ai une sœur jumelle (faux jumeaux) qui ne va pas bien

Au moment de ma direction vers l’optimisme, elle est restée la personne que j’étais. Elle est restée timide, anxieuse, triste et déprimée. Elle s’est enfoncée là-dedans et le vis mal aujourd’hui.

2. Et diverses choses, les aléas de la vie

Je dois rendre dans le cadre de mes cours en informatique, un projet, notamment en programmation concernant une application de réservation de centres vacances, cette idée de domaine n’était effectivement qu’illusion. Ce qui me fait plaisir est désormais d’être à l’écoute des autres et de faire mon maximum.

Et vous savez quoi ? J’adore vivre. J’adore la vie. Le développement personnel vous rend meilleur et vous fait rationaliser et prendre du recul beaucoup plus facilement. Vous prenez conscience du temps que vous avez et dans le cadre de ma vie personnelle/familiale, que les choses finissent par s’arranger.

Je repars donc programmer tout en pensant à CHACUN de vous. Rien ne peut vous arrêter car vous êtes fort. Car vous êtes intelligent, optimiste et sachez voir les différentes opportunités autour de vous.

PS : Je travaille sur un produit susceptible de transformer votre vie. Le produit que j’aurais voulu avoir en repensant à ma situation passée et à la vôtre. Je ferai de mon mieux.

PSS : En même temps sortira bientôt, un e-book collaboratif dans lequel 20 coachs partagent leur meilleur conseil pour CHANGER DE VIE.

À votre réussite,

Votre ami et coach,

Nicolas.
 

Tu as aimé cet article ? Abonne toi :

Laisser un commentaire